CV



Yves Rozet est né à Lyon en 1953. Diplômé de l'E.N.S.A.D (Paris) 1977 et de l'Institut d'Etudes Théâtrales (Paris III) 1979, il vit à Paris et enseigne depuis 1984 à l'Ecole Supérieure d'Art et de Design de Saint-Étienne.

Ses travaux photographiques sont représentés depuis 1986 par la Galerie Le REVERBERE.

Depuis 1980, successivement avec ses réalisations Echo(s) d'image(s), 1982-1984, Identité(s) partition(s), 1984-1986, Utopie(s) -une promesse de bonheur-, 1986-1989, Il Mirabile, 1987-1990, et D'étranges devenirs à nouveau, 1990-1993, il tente, utilisant l'écriture en palimpseste et en feuilleté d'images, de déliter le réel, d'aggraver en quelque sorte son irréalisation photographique. Pouvoir de suggestion d'images libres et émancipées qui stimulent des jeux possibles entre réel, imaginaire et mémoire.

L'appréhension très fragmentée et complexe des images se traduit par des compositions en mosaïques et en étoilement dès 1993 avec 33+1, chimères, Faire le voyage et actuellement Figures déliées. Dislocation, lambeaux d'espaces fracturés, puzzle d'images qui s'imbriquent sans jamais restituer leur ensemble, ces configurations, ces constellations ouvrent des brèches sur des espaces autres, hétérogènes et aberrants. Il n'y aurait plus alors qu'une attention flottante, une trame d'indices et une texture des surfaces disséminées dans le champ visuel.

Yves Rozet was born in Lyon in 1953. A graduate of E.N.S.A.D (Paris) 1977 and of the Institut d'Etudes Théâtrales (Paris III) 1979, he lives in Paris and has taught since 1984 at the Ecole Supérieure d'Art et de Design in Saint-Étienne.

His photographic works are represented since 1986 by the Galerie LE REVERBERE.

Since 1980, with his successive works Echo(s) d'image(s), 1982-1984, Identité(s) partition(s), 1984-1986, Utopie(s) - une promesse de bonheur -, Il Mirabile, 1987-1990, and D'étranges devenirs à nouveau, 1990-1993, he has created palimpsests of texts and layers of images in an attempt to disintegrate realty, to aggravate its photographic impossibility, while the suggestive power of his free, émancipated images stimulates the possibility of interplay between realty, imagination and memory.

From 1990, he expressed the highly fragmented and complex apprehension of images with mosaic and splintered compositions such as 33+1,chimères, Faire le voyage and Figures déliées. Dismantling, scraps of space, a jigsaw of images that fit together but never reconstruct their whole – these configurations and constellations open breaches into new, heterogeneous, nonsensical spaces. All that then remains is floating attention, a web of clues, a texture made of the various surfaces scattered about the visual field.